top of page

EN BREF’ : Quelles sont les deux stratégies employées par notre cerveau pour être créatif ?

Dernière mise à jour : 18 oct. 2022




La créativité est la capacité à produire un travail qui est à la fois original (nouveau, inhabituel, inattendu) et de qualité (utile, bon, adapté) (1,2). Autrement dit, c’est la capacité à trouver une ou plusieurs solutions face à un problème donné.


La capacité à produire une nouvelle idée peut être expliquée par deux théories différentes : la théorie associative et la théorie exécutive.


La théorie associative a été mentionnée par le psychologue Mednick en 1962 (3). Elle stipule qu’une personne créative est une personne qui est capable de trouver des liens entre des concepts sémantiques lointains. Par exemple, le concept de « table » a un lien fort avec le concept de « chaise ». Un concept plus créatif associé au concept de « table » serait par exemple « corbeille », un concept sémantiquement plus lointain. Mais comment explique-t-on notre capacité à associer ou non des concepts lointains ? La capacité à associer des idées lointaines est liée à l’accès à la mémoire sémantique. La mémoire sémantique représente nos connaissances sur le monde (exemple : savoir que Paris est la capitale de France). Ce sont des connaissances disponibles dans notre cerveau qui peuvent être plus ou moins accessibles en fonction des personnes. Cet accès dit « bottom-up » (des faits à la mémoire sémantique) est différent en fonction des capacités de chacun. Plus globalement, une personne qui est capable de générer des idées créatives par association est donc une personne qui accède plus facilement ou plus efficacement à sa mémoire sémantique. Enfin, il est intéressant de noter que nous engageons naturellement et prioritairement cette capacité associative étant donné qu’elle requiert moins d’énergie que la théorie exécutive.


La théorie exécutive est quant à elle un système dit « top-down » (de notre cerveau aux faits). C’est un contrôle exécutif qui implique nos fonctions cognitives. Par ailleurs, elle est liée au concept d’intelligence fluide: une forme de raisonnement qui correspond à la capacité de penser logiquement et de résoudre des problèmes dans des situations nouvelles, indépendantes des connaissances acquises (8). Ce contrôle exécutif permet une meilleure récupération de la mémoire et une stratégie d’implémentation pour trouver la solution à un problème. Cette théorie est aujourd’hui toujours testée en neurosciences par de nombreuses recherches (4,5,6,7). Certaines de ces recherches indiquent également qu’une personne intelligente aurait davantage recourt à ses capacités exécutives pour résoudre des problèmes !


Et vous, pensez-vous assez utiliser vos capacités exécutives ? ;)


Plus d'infos sur mes anciens articles: ici, et ici

Plus d'infos sur mes ateliers de créativité: ici


* Intelligence Fluide: penser de manière logique et résoudre des problèmes dans de nouvelles situations qui sont indépendantes des connaissances acquises.


BIBLIOGRAPHIE


1. Dietrich A. (2004). « The cognitive neuroscience of creativity ». Psychon. Bull. Rev. 11, 1011–1026.

2. Sternberg, R. J., & Lubart, T. I. (1999). The concept of creativity: Prospects and paradigms. In R. J. Sternberg (Ed.), Handbook of creativity (pp. 3-15). Cambridge: Cambridge University Press.

3. Mednick, S. A. (1962). The associative basis of the creative process. Psychological Review, 69, 220–232.

4. Beaty, R. E., & Silvia, P. J. (2012). Why do ideas get more creative across time? An executive interpretation of the serial order effect in diver- gent thinking tasks. Psychology of Aesthetics, Creativity, and the Arts, 6, 309–319.

5. Benedek, M., Jauk, E., Sommer, M., Arendasy, M., & Neubauer, A. C. (2014). Intelligence, creativity, and cognitive control: The common and differential involvement of exec- utive functions in intelligence and creativity. Intelligence, 46, 73–83. doi:10.1016/j. intell.2014.05.007

6. Martindale, C. (1995). Creativity and connectionism. In S. M. Smith, T. B. Ward, & R. A. Finke (Eds.), The creative cognition approach (pp. 249–268). Cambridge, MA: The MIT Press.

7. Mendelsohn, G. A. (1976). Associative and attentional processes in creative performance.

8. https://fr.wikipedia.org/wiki/Intelligence_fluide_et_cristallis%C3%A9e

48 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page